Dourdan, la fabrication des rails


Pour les rails, sans doute était-ce une opération rébarbative, en tout cas, pour cette fabrication, mon père faisait appel à un sous-traitant qui se trouvait à Dourdan.

Un jeudi comme je n’avais pas école et que mon père allait visiter ce monsieur, je put aller avec lui...

Malheureusement, le seul souvenir que j’ai, c’est la grande descente juste avant Dourdan...

Mon père dès le départ m’avait dit « Tu vas voir dans la descente, on va dépasser le 100 à l’heure !... » c’est vrai qu’avec la 4 cv, c’était pas souvent qu’on pouvait aller aussi vite !

C’est ainsi que le souvenir de record de cette journée occulta la visite chez ce monsieur !

Accueil Sommaire